Accueil > Le franciscanisme dans l’histoire, l’art et la culture > A Wuhan, les Franciscains étaient présents il y a un siècle

A Wuhan, les Franciscains étaient présents il y a un siècle

Un hommage au Père Mei Zhanchun (OFM)

Présence franciscaine en Chine

Un des premiers établissements sanitaires à avoir traité les patients atteints de coronavirus est l’Hôpital Wuhan Jinyintna. Établi en 1926, le centre a été nommé à l’origine Hôpital Catholique de Hankou Mémorial Père Mei, puis est devenu l’Hôpital pour les maladies infectieuses de Wuhan.

Père Mei Zhanchun (Mei étant le sinogramme correspondant à « prune ») n’était autre que le frère missionnaire franciscain Pascal Ange (Angelicus) Melotto, OFM (1864-1923) né à Lonigo en Italie. Il entre dans l’ordre en 1880 et arrive en Chine en 1902.

A sa mort en 1923, le Délégué Apostolique en Chine Celso Costantini insiste pour que soit érigé un hôpital en son honneur, et que sa dépouille repose sous un monument mémorial appelé Mei Pavilion ou le Pavillon de Prune. Lorsque les missionnaires sont expulses de Chine en 1952, l’hôpital est confisqué et renommé : démoli en 2008, il sera reconstruit dans un autre emplacement. Quant au Pavillon Prune, il est démantelé et n’a pas été rassemblé depuis.

Présents en Orient depuis le XIIIe siècle, les Frères Mineurs avaient en charge 10 vicariats apostoliques, du Nord au Sud de la Chine au début du XXe, avec d’importantes communautés chrétiennes et de nombreuses implantations missionnaires. Dans la seconde moitié du XIXe siècle de nombreux Frères Mineurs sont partis d’Europe pour y diffuser l’Evangile.

Une des principales missions franciscaines francophones était celle de la Province du Chantong-oriental, éditrice d’un périodique local, L’Écho de la Mission du Chantong (en image), dont la collection complète de 1904 à 1939 (champ "Recherche libre", requête : Chantong) est consultable à la BFC.

BFC, février 2020

Sources : OFM.org, FIDES.org